Avec la digitalisation de tous les secteurs d’activité, les entreprises qui n’ont toujours pas sauté le pas et rejoint ce nouveau mode opératoire finissent la traine. Le passage au numérique apparait, dès lors, comme une démarche incontournable pour attirer davantage de clients et fidéliser les anciens. Dans cet article, vous trouverez les 5 étapes à suivre pour une transformation numérique réussie.

Étape n°1 : Proposer une formation à tous les employés

Pour conserver sa place sur le marché voire atteindre une meilleure croissance, les entreprises ne peuvent pas uniquement compter sur les qualifications de leurs employés. L’usage d’outils digitaux peut booster leur activité en un temps réduit. Les compétences des ressources humaines doivent aller de pair avec l’intégration des technologies de l’informationForce est de constater que les employés de moins de 45 ans possèdent des atouts fort utiles pour dématérialiser les méthodes de travail. Le digital étant devenu une part intégrante de leur vie, notamment avec la propagation massive d’Internet, ces salariés peuvent facilement apprendre ces nouvelles approches et en tirer le meilleur parti possible. Des statistiques récentes indiquent clairement qu’ils accueillent, de gaieté de cœur, les outils digitaux et apprécient particulièrement ces outils qui leur facilitent le travail et leur permettent d’évoluer dans leur carrière.

Les possibilités d’évolution à l’intérieur de l’entreprise passent par une formation qui ne doit pas uniquement s’adresser aux cadres supérieurs, mais à tous les employés en dépit du poste qu’ils occupent et de leur durée d’exercice. Des tâches aussi simples qu’une signature, deviennent dans le cadre d’une stratégie de digitalisation, encore plus faciles exécuter. Plutôt que de se déplacer, la signature électronique possède la même valeur légale tout en assurant un gain de temps non négligeable. En permettant à vos employés de signer électroniquement, vous leur donnez l’occasion de consacrer leurs journées à des activités plus importantes.

Étape n°2 : Placer l’intérêt de l’employé en premier

Une stratégie de transition digitale réussie doit faire appel à une formation capables d’atteindre uns double finalité profitable pour l’entreprise et pour les employés tout autant. Car, de toute évidence, les salariés sont les piliers du travail entrepreneurial. Tout doit être mis en place pour les pousser à donner le meilleur d’eux-mêmes dans un contexte donné. Cependant, les enjeux de l’entreprises ne sont pas immuables. Ils doivent s’adapter aux exigences d’un marché en mutation permanente. Les systèmes informatiques qui leur sont proposés, comme les logiciels de dématérialisation des documents par exemple, doivent s’inscrire dans une volonté de développement des compétences professionnelles. Plus la formation est ciblée et généralisée, plus elle sera à même de réussir le compromis parfait entre les objectifs de l’entreprises et ceux des employés souhaitent voir leur carrière évoluer rapidement.

Étape n°3 : Développer les soft skills

L’expression « soft skills » est un anglicisme très répandu dans l’univers de l’entreprise et dans le développement des compétences des employés. Pour assurer cette transformation digitale, rendre des outils numériques modernes disponible à vos employés ne suffit pas. Il faut aussi leur proposer une formation de pointe leur permettant de s’y adapter convenablement. Dans cette partie, vous allons mettre les qualifications techniques de côté et nous intéresser aux compétences personnelles et relationnelles des salariés sans lesquels ils ne pourraient pas tirer profit de ces outils de travail. Une formation en communication, leadership et management s’impose pour booster la confiance des employés et les faire adhérer à une vision générale des objectifs de l’entreprise plutôt que de les empoisonner dans une démarche individualiste.

Finie la structure verticale et hiérarchique ! La transition digitale suppose une organisation horizontale dans laquelle la contribution de chaque employé est valorisée. Proposez alors à vos salariés une formation pour encourager le travail d’équipe notamment grâce au team building.

Étape n°4 : Ouvrir des perspectives d’évolution

La transformation digitale obéit à une démarche évolutive. Autrement dit, vous ne pouvez pas mettre un système en place, aussi efficace soit-il, et conserver la même approche au fil des mois et des années. Car les outils numériques utiles aujourd’hui peuvent devenir insuffisants au bout de quelques temps si de nouveaux logiciels plus performants voient le jour. L’évolution est alors une caractéristique inhérente au digital qu’il ne fait pas perdre de vue. La certification électronique ou encore les logiciels de gestion de document numérique tels qu’on les connait aujourd’hui peuvent être remplacés, en un battement de cils, par des équivalents plus faciles à utiliser.