Le voyage culinaire n’a aucune limite dans l’espace puisque expérimenter les saveurs des autres pays est possible sans pour autant se déplacer. Les sushis, cette spécialité de la cuisine japonaise, se dégustent fort bien dans l’Hexagone puisque les restaurants nippons et les mets commercialisés dans les grandes surfaces permettent d’en déguster. Seulement, pour pouvoir profiter pleinement de leur succulence, la façon de les manger doit suivre les règles de l’art de la tradition nippone.

Utiliser des baguettes est-il obligatoire ?

Tout le monde ne maîtrise pas la manipulation des baguettes pour manger les nourritures japonaises, et particulièrement pour savourer les sushis. Que ce soit à la maison ou au restaurant, cette façon de déguster les mets, avec ces ustensiles, peut devenir un vrai dilemme. Heureusement que pour se délecter des sushis, les baguettes ne sont pas forcément obligatoires. Le consommateur peut les prendre avec leurs doigts. Toutefois, un lavage des mains est de rigueur avant de saisir les sushis. Normalement, les restaurants japonais mettent des oshiboris (ce sont des serviettes chaudes) à la disposition de leur clientèle pour que chaque personne ait la possibilité de bien nettoyer leurs doigts avant le repas. Cette tradition n’est pas toujours respectée dans les enseignes localisées en France puisque ces dernières fournissent les serviettes au moment de payer l’addition. Dans ce cas, les consommateurs doivent aller aux toilettes pour se laver les mains, ne serait-ce que pour leur propre hygiène.

Les personnes qui utilisent des baguettes doivent les tenir entre leurs doigts, puis les placer horizontalement par rapport aux sushis pour les saisir et les porter en bouche. Les débutants ne doivent pas prendre ces nourritures par le haut ni au centre, au risque de les casser ou de les faire tomber. Certes, les blocs de riz peuvent se désintégrer lorsque la pression est trop forte. Par ailleurs, planter les bâtonnets dessus ne se fait pas. À la fin du repas, les baguettes se posent délicatement sur une assiette. Le trempage du sushi s’effectue du côté du poisson uniquement. Cette façon de procéder évite que le riz ne soit imbibé de sauces et qu’il se décompose. Les ustensiles de cuisine pour les fourchettes sont à bannir complètement au moment de déguster des sushis.

Comment manger les sushis ?

La consommation des sushis ne se fait pas au hasard ni n’importe comment puisque selon les règles de l’art, un ordre précis doit être respecté. Des sashimis, du riz et des feuilles d’algue constituent les ingrédients principaux et de base de ce mets japonais. Ces tranches de poisson cru peuvent provenir de différentes espèces dont les classiques sont le saumon et le thon (rouge et blanc). Chaque morceau s’ingurgite en une seule bouchée. En aucun cas, les tranches ne se coupent en plusieurs morceaux. Les sushis se mangent traditionnellement comme suit :

  1. Les tranches de poisson blanc sont à déguster en premier ;
  2. Les sashimis au goût plus prononcé se mangent après, comme l’anguille, le thon rouge et le saumon ;
  3. Les sushis contenant des œufs se savourent en dernier.

Comment relever le goût des tranches de poisson avec de la sauce soja ?

Les consommateurs doivent savoir que le goût du riz est déjà rehaussé avec divers condiments, raison pour laquelle il n’est plus nécessaire de le faire passer dans la sauce soja. Seuls le fruit de mer et la tranche de poisson doivent être trempés et retournés dans cette préparation.
Deux types de préparation à base de soja peuvent être présentés. La sauce salée sert à rehausser la saveur du poisson. En revanche, le soja sucré est destiné au bol de riz.

À quoi sert le gingembre des plats de sushis ?

Le gingembre rose ou la sauce préparée avec ne sert pas à assaisonner les mets. Ce condiment est pourtant essentiel pour permettre aux consommateurs d’apprécier chaque saveur des sushis qui s’avèrent être différente selon les tranches de poisson, les fruits de mer et les autres ingrédients qui les composent. Effectivement, le gingembre se consomme juste entre chaque bouchée pour nettoyer les palais et permettre à chaque personne savourer le goût de chaque morceau de sushis.

Qu’en est-il du wasabi ?

Plusieurs condiments sont utilisés pour relever le goût du riz des sushis. Le wasabi fait partie des ingrédients que les cuisiniers intègrent dans ce type de mets. Leur dosage subtil requiert le savoir-faire et les expériences de la personne qui concocte le repas. En raison de sa présence dans le riz, les consommateurs n’ont plus vraiment besoin d’en mettre sur leurs sushis au moment de la dégustation. Néanmoins, les personnes qui aiment les fortes saveurs peuvent toujours y recourir. Dans ce cas, les sushis doivent être imprégnés de wasabis avant de passer le côté des sashimis dans la sauce soja.