La diarrhée est un problème digestif assez courant chez les chiens, survenant plusieurs fois au cours de leur vie. Lorsqu’il en est atteint, votre animal de compagnie peut éprouver l’envie de faire ses besoins plus fréquemment : jusqu’à 3 selles ou plus par jour, caractérisées par une consistance pâteuse ou même liquide. Et bien que la diarrhée canine ne soit pas toujours synonyme d’alerte, il est préférable d’en connaître les symptômes afin de mieux venir en aide à votre compagnon. Retrouvez tous les détails sur les causes, les types et les traitements de cette affection dans l’article suivant.

Diarrhée canine : quels sont les symptômes ?

Lorsque votre chien est atteint de diarrhée, de nombreux signes peuvent être observés, y compris des changements de comportement. Comme il éprouve un inconfort intestinal, son envie de se soulager devient plus fréquente. Pour vous transmettre son besoin, il peut se placer près de la porte d’entrée, la gratter et même émettre des gémissements. Par ailleurs, en fonction de la gravité de la diarrhée du chien, il peut présenter une multitude de symptômes. Les plus courants sont les suivants : fièvre, selles non homogènes ( contenant des morceaux d’aliments non digérés ), vomissements, flatulences et gargouillis provenant de son estomac. Dans les cas plus sévères, les selles peuvent contenir des traces de sang, indiquant qu’une visite chez le vétérinaire s’impose. Cela concerne surtout les diarrhées chroniques, comme nous allons le découvrir dans la prochaine section.

Zoom sur la diarrhée aiguë :

Quels signes ?

Cette forme de diarrhée est autrement dite bénigne ; elle ne dure pas plus de deux semaines. Elle se distingue par des selles plus fréquentes, parfois plus volumineuses et à consistance liquide. Les vomissements, la fièvre, les gargouillis et les douleurs digestives sont autant de symptômes classiques de la diarrhée aiguë.

Quelles causes ?

  • Origine alimentaire : le système digestif des chiens, à la différence du nôtre, demande plus de temps à s’adapter aux changements alimentaires. Aussi, lorsqu’un chien reçoit un nouvel aliment, il arrive que sa digestion soit perturbée, déclenchant une diarrhée aiguë. En réalité, cette diarrhée est particulièrement fréquente chez les chiots : surtout lorsque ces derniers sont retirés de leur famille et arrivent dans un nouveau foyer. Dans le même esprit, la nourriture avariée et la suralimentation sont également sources de diarrhée.
  • Une infestation de parasites : une infestation parasitaire par des vers ou des protozoaires peut entraîner une irritation de la paroi digestive. Celle-ci, à son tour, provoque la diarrhée.
    Une infection virale : les virus tels que le parvovirus et le rotavirus peuvent provoquer des diarrhées chez différentes races de chiens.

Zoom sur la diarrhée chronique :

Quels signes ?

Si elle persiste pendant plus de 3 semaines, la diarrhée est dite chronique. Dans ce cas particulier, l’animal présente des problèmes d’équilibre hydro-électrique, et son état général peut vite se dégrader. La présence de sang dans les selles est un autre indice de la nécessité de soigner immédiatement votre chien ou chienne.

Quelles causes ?

  • Intolérance ou allergie alimentaire : cela est principalement dû à des additifs alimentaires de mauvaise qualité ou à de la viande rouge. Le remplacement par des produits de meilleure qualité et plus digestibles peut atténuer les symptômes.
  • Une infestation par des parasites intestinaux : tout comme avec la diarrhée aiguë, décrite ci-dessus.
  • Une maladie infectieuse chronique : il peut s’agir de maladies virales, d’infections fongiques ou bactériennes, etc.
  • Une maladie d’origine immunitaire : il s’agit d’infiltrations intestinales par plusieurs cellules (globules blancs) : colite ou entérite éosinophilique, lymphoplasmocytaire, etc.

Remédier à la diarrhée canine : quels traitements ?

Réguler l’alimentation

Une première étape pour soulager le système digestif de votre animal est de le faire jeûner pendant 24 heures. Veillez toutefois à ne pas dépasser ce délai, afin d’éviter tout impact négatif sur votre chien. Si vous venez d’adopter un chien, adulte ou chiot, celui-ci n’est peut-être pas habitué à son nouveau régime alimentaire. Il est donc essentiel de le soumettre à une transition alimentaire , sur au moins une semaine. C’est un moyen sûr de permettre à sa flore intestinale de se développer sans provoquer de troubles de transit.

Favoriser l’hydratation

La diarrhée peut être une source importante de déshydratation, car une grande partie de l’eau corporelle finit dans les selles. Pour cette raison, il est important de privilégier la bonne hydratation de votre animal et de veiller à ce qu’il dispose toujours d’eau fraîche. Si votre animal n’est pas un grand amateur d’eau, il existe de nombreuses façons de l’inciter à en boire. Par exemple, vous pouvez lui proposer des glaçons ou des fruits riches en eau, comme la pastèque.

Consulter un vétérinaire

Si la diarrhée disparaît généralement d’elle-même, il existe quelques cas où une visite chez un spécialiste s’impose. Cela englobe les cas graves de déshydratation, notamment chez les petits chiens qui ont tendance à être plus vulnérables que les adultes. Dernier point : la présence de sang dans les selles, qui peut mener à une anémie grave si elle n’est pas traitée.