4 signes qui indiquent que votre maison est mal ventilée

problèmes au niveau de l'entretoit

Publié le : 04 février 20226 mins de lecture

L’arrêté datant du 24 mars 1982 reste une référence en matière de ventilation des logements. Elle souligne que l’air doit circuler librement au sein d’un bâtiment. Une bonne ventilation n’est donc pas une option. C’est une obligation. Si vous repérez un ou plusieurs des 4 signes ci-dessous, cela signifie que votre maison est mal ventilée.

1. Des problèmes au niveau de l’entretoit

Sur https://www.lamaisonsaintgobain.fr/guides-travaux/tout-savoir-sur-le-chauffage-et-la-ventilation, notez avant tout que vous pouvez trouver des conseils pour assurer une bonne ventilation de votre maison. Alors pour revenir aux signes de problèmes de ventilation, les combles sont une partie de votre maison à inspecter. Cet espace entre le plafond et le revêtement de la toiture n’est pas épargné par ce genre de souci. La présence de traces d’eau de condensation touchant les éléments en métal de l’entretoit est un signe à ne pas négliger. Elle trahit un problème de ventilation. C’est également le cas avec l’apparition de rouilles sur les éléments de fixation (agrafes, clous, etc.) des bardeaux.

Des déformations au niveau de ces derniers doivent également vous alerter. Les bardeaux qui se décollent ou se frisent indiquent donc qu’il est impératif de réaliser des travaux de rénovation. C’est important pour optimiser la performance énergétique de votre maison. Bref, la ventilation de cette partie de la maison est étroitement liée à son isolation et à son étanchéité. Une négligence de ce côté entraine tout un lot de problèmes, dont la condensation, l’humidité et la vapeur.

Dans le même thème : Double ou triple vitrage, quelle solution choisir ?

2. Apparition de buée sur les vitres

La condensation sur les fenêtres peut indiquer une ventilation insuffisante. Dans ce cas, ce phénomène ne se limite pas dans les pièces exposées à l’humidité comme la salle de bains. L’apparition de buée a tendance à se produire tôt le matin. Il résulte d’une élévation du taux d’humidité dans la maison. Ne pouvant pas s’échapper, cette humidité investit les surfaces froides, dont les fenêtres vitrées. La condensation se forme peu à peu quand la vapeur d’eau contenue dans l’air dépasse la limite de saturation. Le phénomène pose problème, car il impacte la qualité de l’air. C’est un autre signe qui vous alerte qu’il est temps de réaliser des travaux pour améliorer la ventilation. Différentes solutions s’offrent à vous, entre autres l’installation d’une VMC décentralisée. En choisissant cette option, il peut être intéressant de privilégier un VMC double flux permettant de récupérer la chaleur. Cela évite la perte de température.

3. Présence des moisissures

Il peut être difficile de repérer rapidement les moisissures qui découlent d’une mauvaise ventilation. Pourtant, elles sont assimilées à des problèmes sous-jacents relatifs à ce genre de souci. Certaines sont visibles à l’œil nu, d’autres non. Parfois même, les moisissures peuvent investir des zones qui échappent à votre attention, comme les faux plafonds. Le plus souvent, elles se logent dans les murs ou colonisent des matières organiques : tissus, bois, contenance en terre cuite, papier, plâtre, etc. Dans tous les cas, la présence des moisissures est toujours un problème. Certaines sont allergènes, donc nocives pour les personnes asthmatiques ou allergiques. D’autres peuvent déclencher des maladies chez les sujets fragiles comme les enfants. Il existe même des moisissures toxiques.

C’est pour ces raisons qu’il faut résoudre rapidement le problème de moisissure lié à une mauvaise ventilation. Bien aérer votre maison permet d’éviter l’apparition de moisissure. Vous devez adopter les bons gestes pour assurer une meilleure aération de votre maison. Il s’agit d’une habitude à adopter régulièrement pour assainir l’air à l’intérieur qui est plus pollué qu’il en a l’air. Néanmoins, certaines situations vous obligent à la faire plus souvent que nécessaire par souci de santé. C’est particulièrement le cas après votre douche dans la salle de bain. Bien aérer cette pièce s’impose pour éliminer le trop-plein d’humidité. Cela prévient la formation des moisissures dans cette pièce.

4. Émanation de mauvaises odeurs

Celle-ci est généralement liée à l’apparition de champignons dans les conduits d’extraction. Il s’agit là d’un problème complexe à résoudre à moins de mener une vérification plus poussée. Cette opération exige d’inspecter l’état de vos ventilations et de vos bouches d’aération. En effet, des champignons peuvent se former dans les conduites au fur et à mesure, en résultat d’une condensation. Ces indésirables finissent par dégager de mauvaises odeurs en s’accumulant. Si le problème n’est pas traité, ces odeurs nauséabondes peuvent emplir la pièce. Ils peuvent particulièrement être gênants quand il fait chaud. En effet, la chaleur a tendance à accélérer la propagation des odeurs désagréables.

Bien entendu, ce souci peut provenir d’une défaillance au niveau des bacs à graisse ou du système de canalisation. Aussi pour avoir le cœur net, il convient de réaliser un état des lieux. Et s’il est réellement le résultat d’une ventilation défaillante, vous devez prendre les mesures nécessaires. N’oubliez pas non plus qu’il existe des solutions assez simples pour assainir l’air de votre maison.

Plan du site