Un taux de sucre élevé dans le sang est un signe typique de diabète. Les personnes qui souffrent de diabète doivent généralement prendre des médicaments pour réguler leur taux de sucre dans le sang et/ou s’injecter de l’insuline. Cependant, il est souvent possible de faire baisser le taux de sucre dans le sang de manière naturelle. Voici dix conseils pour vous aider à abaisser le taux de glycémie sans prendre de médicaments. D’ailleurs, si vous ne souffrez pas de diabète, vous devriez également prendre ces 10 conseils à cœur, car ils peuvent prévenir le diabète. Une glycémie élevée signifie diabète. Le taux de sucre dans le sang indique la proportion de glucose dans le sang. Le glucose dans le sang est un important fournisseur d’énergie pour le corps. En particulier le cerveau et les globules rouges tirent leur énergie du glucose, ils ne peuvent pas survivre longtemps sans avoir leurs repas qui sont les glucoses.

Quels sont les hormones qui régulent la glycémie ?

Le taux de sucre dans le sang est principalement régulé par les deux hormones que sont l’insuline et le glucagon. Alors que l’insuline fait baisser le taux de sucre dans le sang, le glucagon le fait augmenter. Outre le glucagon, l’adrénaline, le cortisol et les hormones thyroïdiennes peuvent également contribuer à l’augmentation du taux de sucre dans le sang. Le rôle de l’insuline dans le traitement des personnes diabétiques est qu’il abaisse le taux de sucre dans le sang en transportant le glucose du sang vers les cellules. Le glucose est alors soit stocké dans le foie et les cellules musculaires, soit transformé en énergie. Ce processus permet d’abaisser à nouveau le taux de sucre dans le sang. Cependant, ce mécanisme est perturbé dans le cas du diabète. Alors que les diabétiques de type 1 manquent d’insuline, les diabétiques de type 2 produisent suffisamment d’insuline. Mais sachez que celle-ci ne peut plus transporter le glucose dans les cellules (on parle alors d’insulinorésistance). Dans les deux cas, cela se traduit par une augmentation permanente du taux de sucre dans le sang. À long terme, cela peut entraîner de graves dommages aux nerfs, aux vaisseaux, aux yeux et aux reins. En cas de diabète, il est important de réduire sucre sang.

Comment faire baisser le taux de sucre dans le sang ?

Pour réduire sucre sang, il faut avoir une hygiène de vie. En règle générale, les patients qui ont une hyperglycémie sanguine se voient prescrire par leur médecin des comprimés destinés à augmenter la production d’insuline ou à influencer positivement l’insulinorésistance. Dans de nombreux cas, les diabétiques doivent également s’injecter régulièrement de l’insuline pour réguler leur taux de sucre dans le sang. Outre ces méthodes, certains aliments et comportements peuvent également réduire le taux de glycémie. Malgré ces réductions naturelles du taux de sucre dans le sang, il est souvent nécessaire de prendre des médicaments. Les conseils qui n’aident pas seulement les diabétiques. Si vous adoptez ces pratiques de vie, vous aurez une vie plus saine et éloigner des maladies. Les conseils pour faire baisser le taux de glycémie peuvent aux personnes en bonne santé. Mais ils sont également valables aux patients atteints de diabète de type 1 et diabète de 2. Ceux qui ne souffrent pas de diabète peuvent prévenir le diabète grâce à ces conseils. Grâce à ces conseils, les diabétiques de type 2 peuvent abaisser naturellement le taux de sucre dans le sang et augmenter ainsi leur bien-être. Les diabétiques de type 1 ne peuvent pas ajuster leur déficit en insuline par les Tipps par exemple. Cependant ce manque diminue moins le poids, si le miroir du sucre dans le sang ne s’élève pas aussi fortement.

Quels sont les conseils à faire ?

Pour réduire sucre sang, il faut éviter le stress. Lorsque vous êtes stressé, le corps produit l’hormone du stress, le cortisol. Ce facteur, associé à d’autres hormones telles que le glucagon, entraîne une augmentation du taux de sucre dans le sang. Ainsi, plus vous êtes détendu, plus l’effet sur votre taux de sucre dans le sang est positif. Pour éviter que le stress ne se développe, les techniques de relaxation comme le yoga ou l’entraînement autogène sont particulièrement adaptées. Planifiez consciemment des pauses de détente dans votre vie quotidienne, au cours desquelles vous pourrez effectuer vos exercices de relaxation et ainsi vous reposer. Pour éviter le stress, vu que le stress est contagieux, y compris au niveau cellulaire, il est également important de dormir suffisamment. Diverses études ont montré qu’un manque de sommeil entraîne une augmentation des hormones de stress. Celles-ci provoquent à leur tour une augmentation du taux de glycémie. Pendant les repas, prenez des aliments à faible indice glycémique ou IG. L’indice glycémique indique dans quelle mesure un aliment riche en glucides affecte le taux de sucre dans le sang. Le glucose, qui n’a plus besoin d’être transformé et peut donc être absorbé directement dans le sang, a un indice glycémique de 100. Un aliment ayant un indice glycémique de 50 ne provoque que la moitié de l’augmentation du sucre dans le sang par rapport au glucose pur. Les aliments à faible indice glycémique comprennent les céréales complètes, les légumineuses, les légumes et certains fruits (par exemple les pommes, les nectarines ou les pêches). Les produits à base de farine blanche, les fruits secs et le sucre ménager sont à éviter. Vous devez réduire votre poids. Si vous souffrez de diabète de type 2 et que vous êtes en surpoids, vous devez absolument vous efforcer de réduire votre poids. En effet, le surpoids favorise le développement de l’insulinorésistance à long terme. De plus, le surpoids augmente également le besoin en insuline. Inversement, cela signifie que la réduction du poids peut entraîner une diminution du taux de sucre dans le sang. Pour obtenir de premiers résultats, une réduction de 5 % du poids corporel en six à douze mois suffit dans de nombreux cas, à condition que le poids reste réduit de façon permanente. Pour les diabétiques en surpoids, une perte de poids mensuelle d’environ un à deux kilogrammes est recommandée. En effet, en cas de perte de poids importante, la réduction de poids n’est généralement pas permanente. Il faut éviter les excès de graisse. Les graisses ne doivent pas manquer dans l’alimentation quotidienne, mais la quantité ingérée ne doit pas être trop élevée. Une dose quotidienne d’environ 80 grammes de graisse est recommandée. Vous devez faire particulièrement attention à éviter les aliments contenant des acides gras saturés. En effet, les acides gras saturés – que l’on trouve principalement dans les aliments pour animaux – favorisent la résistance à l’insuline. D’autre part, les acides gras polyinsaturés, qui influencent positivement la résistance à l’insuline, sont recommandés. On les trouve en grande quantité dans le poisson et les produits à base de soja, par exemple. Faites attention à ce que vous buvez. Non seulement la nourriture, mais aussi certaines boissons peuvent augmenter le taux de glycémie. Il s’agit principalement de boissons à forte teneur en sucre. Il s’agit, par exemple, de nombreux jus de fruits et de limonades sucrées. L’eau minérale ou le thé non sucré sont les mieux adaptés aux diabétiques. Le thé (surtout le thé vert) a un effet particulièrement positif sur le taux de sucre dans le sang. Des études scientifiques ont montré que le thé vert peut faire baisser le taux de sucre dans le sang. Cela signifie que le thé vert peut prévenir le diabète, mais qu’il peut aussi avoir un effet positif sur les maladies existantes. Pratiquez des activités physiques, optez pour une activité physique selon votre capacité. Buvez de l’eau, au moins 1,5 l par jours. Il est conseillé de manger beaucoup de fruit. Vous pouvez faire des séances de massage qui ont l’avantage de soulager les douleurs et surtout faites des contrôles périodiques chez votre endocrinologue.