L’ingénierie sociale est relativement nouvelle et très bien pensée. Les cybercriminels exploitent les caractéristiques humaines telles que la curiosité, la confiance, la peur ou la serviabilité. La cybercriminalité est une menace sérieuse à l’ère de la numérisation. En effet, la question est comment sécuriser les risques cybercriminalité ?

À quoi consiste la cybercriminalité ?

La dernière escroquerie des cybercriminels consiste à vous manipuler pour que vous téléchargiez “volontairement” des logiciels malveillants sur votre PC, tablette ou smartphone, ou pour que vous révéliez vos mots de passe. Cette nouvelle forme de cyber-attaque n’est pas initialement axée sur la technologie, mais plutôt sur le comportement humain. Les cyber-attaques par ingénierie sociale. Les cyber-attaques sont menées par le biais de toute forme de communication par exemple par des liens dans des courriels ou des SMS ou par téléphone. L’auteur de l’infraction tente d’entrer en relation avec sa victime et d’obtenir ainsi des données sensibles. Les exemples suivants montrent comment cela fonctionne : une supposée petite amie vous envoie des photos de chatons par e-mail à un clic près. Vous êtes invité par SMS à participer à un concours. Il vous suffit d’entrer votre adresse dans un formulaire Internet (“Veuillez cliquer sur le lien”). L’attaque en ligne ultérieure n’est possible que si l’attaquant parvient à vous faire divulguer des mots de passe ou des données d’adresse, à désactiver les fonctions de sécurité de l’ordinateur ou à installer un logiciel malveillant.means contre les cyberattaques par l’ingénierie socialeIl n’est pas toujours facile de reconnaître les astuces. Il convient donc de suivre les conseils suivants : Faites toujours preuve de bon sens.

Comment se protéger aux risques cybercriminalité ?

Vous devez développer une saine méfiance à l’égard d’Internet pour parer à toute influence. Par exemple, si on vous demande d’effectuer une certaine action, remettez en question les faits de l’affaire. Remettez également en question l’identité de la personne qui vous contacte. Protégez les données sensibles. Abordez vos données personnelles de manière responsable. Cela comprend les mots de passe, les données des cartes, les codes secrets tels que les codes PIN et TAN, votre adresse, vos numéros de téléphone ou votre date de naissance. Votre banque ne vous demandera jamais de confirmer vos données sensibles par e-mail. Par conséquent, ne cliquez jamais sur les liens que vous êtes censé transmettre pour entrer ces données. Vérifiez le contenu des courriers électroniques avec la technique des blocs de couleur. Avant d’ouvrir des pièces jointes ou de cliquer sur des liens dans un courrier électronique, vérifiez le contenu et l’expéditeur du message. Connaissez-vous l’expéditeur et le contenu du courriel est-il crédible ou plausible ? En cas de doute, supprimez le courriel sans cliquer sur le lien et assurez-vous de vous connecter en toute sécurité. Les attaques de phishing, les fraudeurs tentent de vous attirer sur des sites web copiés pour intercepter vos données. Ces sites ressemblent parfois de façon étonnante aux sites officiels, mais ont une URL différente. Vous le verrez au début d’une adresse web ou d’un lien. Ne suivez donc aucun lien, mais entrez toujours vous-même l’adresse web de votre banque dans la ligne du navigateur. Avant de vous connecter à la banque en ligne, vérifiez que c’est bien la page cryptée de votre banque (“https…”) et que le navigateur affiche un symbole de cadenas (généralement vert).

Soyez vigilant dans les réseaux sociaux

Acceptez les demandes de contact d’inconnus sur Facebook et d’autres réseaux sociaux. Vérifiez chaque information que vous publiez pour voir si elle peut être utilisée contre vous ou contre d’autres personnes. Plus vous en dites sur vous, plus il est facile pour les criminels de vous espionner. Maintenez vos logiciels et votre matériel à jourVos logiciels de sécurité pour PC, smartphones et tablettes doivent toujours être à jour. Maintenez vos logiciels à jour en installant des mises à jour régulières et immédiates, et utilisez des scanners de virus et des pare-feu Tous les appareils doivent être équipés d’un scanner de virus à jour. Il existe différentes offres qui couvrent gratuitement les fonctions de base. Toutefois, il est préférable de choisir une solution globale pour peu d’argent. Vous devez également faire installer un pare-feu sur vos PC connectés à l’internet et vérifier le contrat avec votre fournisseur d’accès à l’internet. Certains fournisseurs de télécommunications vous proposent des solutions prédéfinies.