Tout le monde aimerait avoir un sourire blanc et lumineux. Blanchir vos dents ou le “blanchiment” de vos dents, ce souhait peut être réalisé. Le blanchiment des dents peut se faire à l’aide de bandes simplement collées sur les dents ou par brossage des dents avec un agent de blanchiment. Si l’on en croit la publicité, celle-ci vise à obtenir un effet clair avant et après. Mais le blanchiment est-il sain ou nuit-il aux dents ? 

Le blanchiment dentaire, c’est quoi ?

Ce procédé simple de dentisterie esthétique sert à éclaircir les colorations de l’émail et de la dentine grâce à l’utilisation d’un gel à base de peroxyde d’hydrogène ou eau oxygénée. Que ce soit en cabinet ou à domicile, aucun traitement blanchissant ne doit être effectué sans avoir préalablement effectué un bilan bucco-dentaire approfondi par un chirurgien-dentiste afin de vérifier l’absence de contre-indications comme caries non soignées, dents dévitalisées, faiblesse de l’émail et irritations gingivales ainsi qu’un détartrage efficace. Ce type de traitement n’est conseillé que lorsque les dents sont fortement jaunies. L’important reste de préserver au maximum la teinte naturelle de la dent afin qu’elle soit en adéquation avec l’ensemble du visage.

Pourquoi les dents se tachent ?

Il y a très peu de personnes qui ont des dents naturellement très blanches. De plus, le thé, le café, la nicotine ou le vin rouge laissent des taches visibles sur nos dents. Mais il n’y a pas que la plaque et la décoloration de l’extérieur qui rendent les dents jaunâtres. Un émail fin laisse également transparaître la dentine sous-jacente, la dentine de couleur jaunâtre. L’émail est le tissu le plus dur que le corps humain ait à offrir. Il est constitué de minuscules cristaux appelés prismes en émail. Leur spectre de couleur va du rougeâtre au gris-bleu. Lorsque la lumière est courbée au niveau des prismes, l’effet iridescent est créé. Cependant, cet effet se perd à l’extérieur en raison de la plaque et de la décoloration. Cependant, la décoloration interne est également très courante, les obturations radiculaires, les médicaments comme l’antibiotique tétracycline ou les lésions de la dent sont parmi les causes les plus fréquentes qui font disparaître l’éclat des dents et forment des taches. De plus, les dents mortes se décolorent en gris avec le temps, car elles ne sont plus nourries. La présence de taches brunes sur les dents peut vous inquiéter, mais vous pouvez prendre plusieurs mesures pour les éliminer. Les caries provoquées par le tartre peuvent générer ces taches brunes lorsque votre hygiène bucco-dentaire n’est pas optimale.

Blanchiment des dents à l’aide de bandes et de gels adhésifs

Si vous envisagez de vous faire blanchir les dents, vous devez d’abord savoir que les agents de blanchiment disponibles gratuitement en pharmacie ou en droguerie n’agissent que sur les colorations externes. Presque tous contiennent un gel blanchissant au peroxyde d’hydrogène, qui est soit appliqué au pinceau, soit mis sur les dents sous forme de bandes adhésives. Après application, il se forme des radicaux d’oxygène qui éclaircissent la coloration de l’émail. Les paquets sont suffisants pour 14 jours, pendant lesquels les dents peuvent devenir quelques nuances plus claires. Cette forme de blanchiment assez peu coûteuse dure environ six mois. Le problème avec les bandes adhésives est que seule la zone allant des dents de devant aux canines est atteinte. Les dents derrière elles peuvent paraître disgracieuses plus tard, car elles restent sombres. Si vous n’avez pas des dents complètement égales, cette forme de blanchiment n’atteint pas toujours la dent entière, ce qui peut entraîner un résultat taché.

Diagnostic du dentiste

Avant l’auto-traitement des dents, il est toujours conseillé de se rendre chez le dentiste, car les dents doivent être exemptes de caries et de tartre. Si vous avez des problèmes de gencives, vous pouvez être sensible aux produits utilisés pour le blanchiment des dents. Les couronnes et les plombages ou les bridges ne peuvent pas être blanchis. La prudence est particulièrement recommandée pour les plombages en plastique et en amalgame, car ceux-ci peuvent même se décolorer au contact des gels de blanchiment. Après tout, diverses études scientifiques confirment que le blanchiment de dents saines et exemptes de caries n’attaque pas l’émail et la dentine.

Blanchiment des professionnels

Seul le dentiste peut déterminer exactement de quel type de décoloration, il s’agit. La plupart des dentistes proposent un blanchiment professionnel des dents. Il existe différentes procédures, telles que le blanchiment dentaire à l’aide d’une attelle : un agent de blanchiment contenant du peroxyde de carbamide, qui se décompose en peroxyde d’hydrogène et en urée, est appliqué sur une attelle spécialement fabriquée pour le patient. Le rail est porté à l’heure ou la nuit pendant une certaine période. Entre-temps, l’état de santé des dents est vérifié par le dentiste. En outre, le dentiste peut également aider à la décoloration interne. Pour ce faire, il faut d’abord extraire la dent et ensuite y insérer un agent de blanchiment. Cette procédure doit parfois être répétée plusieurs fois. Le blanchiment étant considéré comme un traitement cosmétique, les compagnies d’assurance-maladie n’en couvrent pas les coûts. Un blanchiment professionnel par un dentiste, pour la santé des dents, coûte jusqu’à 500 euros.

Le kit de blanchiment prêts à l’emploi

De plus en plus de marques d’hygiène bucco-dentaire mettent au point de kit prêt à l’emploi, utilisable avec une qualité probante, et ce, à prix beaucoup plus abordable. Disponible en pharmacies et parapharmacies, ce kit de blanchiment dispose aussi d’un gel à base de peroxyde d’hydrogène, mais nettement moins concentré qu’en cabinet. Parmi les nouveautés, trois types de produits. Les bandes transparentes autocollantes sont très pratiques et recouvertes à 6 % de gel, elles épousent parfaitement la forme des dents pour un dépôt du gel uniforme. Le gel avec pinceau permet une application très précise du produit, pour une utilisation sélective sur quelques dents ou parties dentaires pour une coloration plus localisée. Et les gouttières jetables, hygiéniques et à usage unique, sont prêtes à l’emploi et ne nécessitent pas d’adaptation préalable. Elles sont fournies la plupart du temps avec des doses individuelles de gel ingénieuses et facilement transportables.

Le kit de blanchiment à domicile ne permet d’obtenir un résultat satisfaisant que lorsqu’il s’agit d’une coloration due à l’âge ou aux habitudes alimentaires. Il a une efficacité relative par rapport aux blanchiments chez le dentiste, sans compter qu’il n’est pas réalisé par un professionnel, mais est nettement plus abordable. Ce kit peut s’utiliser une à deux fois par jour, de 15 à 30 minutes pendant 14 jours et avec une efficacité visible jusqu’à 12 mois selon les modèles. Toutefois, les gouttières peuvent ne pas être adaptées parfaitement à la forme de la mâchoire et le traitement risque alors de créer chez certaines personnes des altérations de la gencive et d’endommager directement la pulpe de la dent.

Autres méthodes naturelles et techniques de blanchiment dentaire à la maison

Il existe quelques autres techniques de blanchiment des dents naturelles, mais il n’y a aucune preuve scientifique pour prouver qu’elles sont efficaces ou sûres. Voici quelques-unes des méthodes non éprouvées :

– Charbon actif : le brossage avec du charbon de bois en poudre est censé retirer les toxines de la bouche et enlever les taches sur les dents.

– Argile kaolinique : les partisans de cette méthode affirment que le brossage à l’argile aide à enlever les taches sur les dents.

– Peaux de fruits : frotter des écorces d’orange, de citron ou de banane sur vos dents est censé les rendre plus blanches.

– Le citron : le bicarbonate de soude et le citron, c’est la formule magique pour des dents blanches. Grâce à son acidité, le citron redonne de la blancheur aux dents et favorise leur brillance. Grâce à la vitamine C qu’il contient, il renforce et assainit également vos gencives. Vous pouvez vous laver les dents avec un peu de jus de citron fraîchement pressé et rincer à l’eau claire. Pour une cure de blancheur, déposez une petite quantité de bicarbonate de soude (50 à 75 gr) dans le jus d’un demi-citron. Brossez-vous les dents avec cette pâte deux à trois fois par mois, pas plus, pour ne pas risquer d’abîmer l’émail.

– Des fraises écrasées : aussi bizarre que cela puisse paraître, vous brosser les dents avec des fraises écrasées est un moyen fantastique et rapide de les blanchir. Ceci est dû à l’acidité de ce fruit qui agit comme un doux agent blanchissant. Il vous suffit d’écraser une ou deux fraises bien mûres, de tremper dedans votre brosse à dents et de vous les brosser ensuite normalement. Une fois terminé, assurez-vous de vous nettoyer la bouche en profondeur avec une pincée de bicarbonate de soude afin de neutraliser l’acidité et de protéger vos dents de tout dommage éventuel.

– Le sel de mer : tout comme le bicarbonate, le sel de mer est abrasif et permet d’éliminer les tâches dentaires de façon naturelle. Grâce à sa forte teneur en iode, le sel de mer a en plus des vertus antiseptiques et anti-fongiques. Mélangez du gros sel marin à de l’eau tiède et trempez votre brosse à dents dedans. Brossez-vous les dents 2 à 3 fois par semaine de cette façon.

– Des feuilles de basilic et de l’huile de moutarde : réduisez en poudre des feuilles de basilic séchées et mélangez cette poudre légèrement abrasive avec de l’huile de moutarde pour obtenir un produit maison qui blanchira vite et bien vos dents. Vous pouvez aussi utiliser des feuilles de basilic frais réduites en pâte et vous brosser les dents avec. On dit que le basilic aide à protéger les gencives tandis que l’huile de moutarde possède des propriétés antibactériennes, antifongiques et anti-inflammatoires. Bref, tout ce qu’il fait pour promouvoir une excellente santé buccale.

Les partisans de ces méthodes prétendent qu’elles rendent les dents beaucoup plus blanches, mais aucune étude n’a évalué leur efficacité. Cela signifie également qu’ils n’ont pas été testés pour les effets secondaires lorsqu’ils sont utilisés sur les dents. En bref, le charbon actif, l’argile de kaolin et les pelures de fruits peuvent aider à blanchiment dentaire à la maison, mais aucune étude n’a évalué la sécurité ou l’efficacité de ces méthodes. 
La catégorie des soins à domicile est logiquement la moins onéreuse pour la santé dentaire. Elle va des dentifrices dents blanches aux gouttières de blanchiment des dents thermoformées en passant par les différents produits pour blanchir les dents tels que les stylos, les bandes adhésives et les gels. Du simple fait que ces produits sont à utiliser chez soi, le coût est réduit.

Quels résultats espérer ?

Le blanchiment en cabinet dentaire permet des résultats significatifs immédiats. Ci-dessous, vous pouvez voir une image de la façon dont le blanchiment professionnel peut changer vos dents en une séance. Regardant le prix d’un blanchiment, il varie selon les cabinets dentaires, mais les prix varient entre 300 et 500 euros. L’idéal est d’y avoir recours une fois tous les six mois, mais cela dépend de la personne. Votre chirurgien-dentiste peut compléter le traitement par un traitement à domicile qui viendra renforcer les résultats du blanchiment en cabinet. De plus, pour garder les résultats du blanchiment dentaire, il est conseillé d’éviter de consommer certains aliments qui colorent les dents, pendant et les 3 jours qui suivent votre blanchiment des dents comme le vin rouge, le thé, le café, les fruits rouges et les betteraves. Des bains de bouche, colorés et des dentifrices colorés sont également à éviter.

Quel budget prévoir pour votre blanchiment dentaire ?

Pour un blanchiment à la maison, le prix variera selon le produit que vous allez utiliser. Le plus abordable est le dentifrice qui vous promet des dents plus blanches. Certains agissent immédiatement, tandis que d’autres sont plus progressifs, mais promettent un effet durable. Les plus abordables coûteront un peu moins de 15 euros, ce qui reste très intéressant si vous n’avez pas les dents trop jaunes et un petit budget à dédier à votre sourire.

Les kits de blanchiment dentaire sont une autre option très abordable. Ils se présentent généralement sous la forme d’une gouttière à poser sur vos dents pour éviter que le produit n’entre en contact avec vos gencives, vos lèvres ou la peau de votre visage. Ils nécessitent le plus souvent une pose d’une demie heure, et rendront vos dents visiblement plus blanches. Comptez en moyenne 80 euros pour ce type de kit, avec des prix allant entre 50 et 100 euros, selon la qualité du produit utilisé. C’est un tarif tout à fait raisonnable pour des résultats visibles et durables. Vous pourrez également acheter séparément les produits et accessoires nécessaires pour vous blanchir les dents à la maison. Ce qui vous coûtera toujours moins cher. Un stylo blanchissant sera vendu en moyenne à 15 euros. Et le gel blanchissant peut être trouvé sur Internet à environ 30 euros.

La gouttière, cependant, risque de poser problème. En effet, elle doit être adaptée à votre dentition, afin d’éviter que vous ne saliviez trop pendant la pose du produit. Si vous choisissez un modèle sur-mesure, cela peut faire grimper l’addition en flèche, avec des prix pouvant atteindre jusqu’à 700 euros. Certaines émettent même une lumière bleue (on parle de gouttière thermoformée) qui aura un effet blanchissant plus visible et durable. Mais là encore, les prix sont exorbitants, et avoisinent le plus souvent les 1 000 euros.

Au-delà des kits de blanchiment dentaire efficaces, il existe plusieurs méthodes naturelles pour aider à blanchir vos dents. La plupart de ces remèdes agissent en éliminant en douceur les taches dentaires superficielles. Cependant, la plupart des dentistes offrent des traitements de blanchiment qui sont beaucoup plus forts que ces remèdes naturels. Ils impliquent le blanchiment dentaire, ce qui peut être plus efficace pour une décoloration sévère des dents.