Pensez à utiliser les simulateurs d’impôt, pour connaître l’exigible fiscal qui va grever votre revenu en Belgique. Le simulateur est un accessoire de comptabilité accessible et convivial. Etudiant tous les cas situationnels, il a le mérite d’indiquer un ordre de grandeur parfaitement précis. Les données du contribuable resteront entièrement dans l’anonymat.

Belgique opte pour la décentralisation de l’information fiscale

On recense plusieurs outils d’estimation qui sont destinés à calculer l’impôt sur le revenu.  Le Gouvernement belge a mis en place des sites proposant un service d’appui informatique pour les unités résidentes dans le pays. Le but poursuivi est d’améliorer la clarté et la transparence du mode de recouvrement fiscal, en mettant à disposition un outil de connaissance efficace, pratique et gratuit. Les citoyens auront lieu de se louer de ce dispositif : il sera en position de connaître ce qu’il doit payer et comment le fisc s’y prend pour le calculer. La Belgique n’est pas un de ces pays où l’opacité et le mystère entourent la perception fiscale. Le simulateur d’impôt est accessible à souhait sur le site TAXCALC du service public fédéral des finances.

Le fonctionnement du logiciel taxtalc

L’utilitaire plaît par son interface légère et conviviale. Le logiciel a été mis au point par une équipe technique hautement qualifiée. Les données de chaque contribuable resteront dans l’anonymat, pour éviter toutes les fuites d’informations. Il faut dire que le simulateur propose une méthode d’évaluation précise et très complète. Il prend en compte tous les facteurs intervenant dans la détermination de la facture fiscale.

Il comporte un questionnaire en deux parties, qui sont subdivisés en sous-titres ou cadres. Les personnes vivant en couple sont libre de souscrire une déclaration commune, pourvu qu’ils mentionnent séparément les données individuelles correspondant à chacun d’eux. En quelques clics, l’application fera ressortir le montant estimatif de l’impôt sur le revenu qui sera perçu par le fisc au titre de l’année d’exercice fiscale.

Le seul inconvénient, c’est que le programme taxtalc n’offre aucune option de sauvegarde des données. Une fois obtenue la déclaration de valeur, il vous faudra la mettre en lieu sûr.

D’autres logiciels sont disponibles

A part le logiciel taxtalc, d’autres outils sont mis à votre disposition pour connaître la fraction de votre revenu qui doit être versée dans les caisses de l’Etat.

  • FiscoWeb
    Ce simulateur d’impôt convivial et gratuit est en mesure de vous donner un avis de valeur totalement fiable sur votre impôt 2016 sur le revenu fiscal de référence 2015.
  • Sofisc Online

C’est un logiciel conçu par un organisme privé pour calculer gratuitement le montant auquel s’élève la portion de votre revenu en Belgique qui sera prélevée par le fisc.