Définir le choix de l’activité

Avant toute chose , bien cibler votre futur projet :

* Se renseigner sur la concurrence.

* Le budget pour la mise en route.

* Bien décrire vos produits ou vos services.

Inscription

Adhésion gratuite sur le site officiel des auto-entrepreneurs, sinon s’adressez :

* Chambre de Commerce et d’Industrie (achat/vente ou service).

* Chambre des Métiers et de L’artisanat (artisanat ou mixte);

* URSSAF (professions libérales)

Une fois l’inscription enregistrée, vous recevez un n° de siret qui permet l’immatriculation de votre entreprise, déclarez votre chiffre d’affaire et surtout de régler vos cotisations.

Avantages fiscaux pour les Auto-Entreprises

L’Auto-entreprise n’est pas assujettie à la TVA, sa prestation et sa vente est réalisée hors taxe.

Vous bénéficiez d’une exonération foncière des entreprises pendant 3 ans. L’Auto-entreprise dépend du régime fiscal des micro-entreprise, le chiffre d’affaire est plafonné :

* 81500 € pour l’achat et la revente.

* 32600 € pour les prestations de services et les professions libérales.

Les plafonds sont modifiés chaque années.

Vos obligations

* Déclaration du chiffre d’affaire même nul.

* Tenir à jour un livre de recette.

* Bien conserver touts les pièces justificatives.

* Faire votre déclaration de cotisations mensuelle ou trimestrielle suivant votre régime.

* Assurance obligatoire pour les Auto-entrepreneurs.

Comment facturer ?

Votre facture doit comprendre :

* N° de facture.

* Date d’émission.

* Identité de votre entreprise, N° de SIRET/SIREN, si vous n’etes pas immatriculé vous devez apposé la mention « Dispensé d’immatriculation au registre du commerce et des sociétés et au répertoire des métiers ».

* Identité de l’acheteur.

* Le prix total à payer.

* la mention « TVA non applicable-article 293 B du CGI ».

* Date de livraison.

* Date de limite de paiement.

* Pénalité de retard.

* Si besoin pourcentage de l’acompte.

* Imprimez la facture en 2 exemplaires.

Aide aux chômeurs

Le Pole emploi peut vous aider dans votre futur projet.

* L’ARCE (peut vous octroyer la moitié de vos allocations brutes en capital pour créer votre projet).

* L’ARE ( permet de continuer de percevoir une partie de vos allocations en compléments de vos revenus).

* L’ACCRE (sous réserve d’être éligible , vous exonéré de charges sociales pendant 1 an).