Raffoler des vins, mais ne pas être en mesure de distinguer les bons des mauvais est tout sauf agréable. Pour vous aider à faire la différence, les premiers et les seconds vins, nous allons évoquer ici ce que signifient réellement les termes « second vin », les avantages de ce type de vin et les critères de choix d’un vin de Bordeaux.

Qu’est-ce que le second vin ?

On entend par 2nd vin tout vin n’ayant pas été considéré comme « de qualité suffisante ». Ce type de vin n’est donc pas classé comme un premier vin du château ou grand vin. Parler des seconds vins, c’est faire référence aux grands Châteaux de Bordeaux. Rendez-vous sur www.lagrandecave.fr pour plus d’informations sur le second vin de Bordeaux. Un second vin vient du même terroir que son aîné. Il a subi les mêmes conditions d’élevage et de vinification. Son nom rappelle souvent son Château d’origine. À titre d’exemple, la Dame de Montrose fait référence au Château Montrose. Contrairement au premier vin, le second n’a vu le jour que vers la fin du 19ème siècle. Il a été créé pour valoriser le premier vin, mais aussi pour étoffer les gammes de vins du producteur en question. Cela veut-il dire que le second vin est moins attrayant ? La réponse est non. À chaque type de vin correspondent des avantages propres. 

Quels sont les avantages d’un second vin ?

Le 2ème vin n’est pas un vin quelconque, il représente le grand vin d’un château mais en plus petit, c’est-à-dire en modèle réduit. Les caractéristiques de ces 2 types de vins sont assez proches, bien que le second soit moins puissant, moins fin et moins persistant. Le second vin provient de la même vigne d’origine du premier vin. C’est le manque de maturité qui fait la différence. La jeunesse de ce type de vin ne l’empêche pas de mettre l’eau à la bouche. Le goût y est. De plus, les assemblages utilisés pour la conception du 2nd vin sont nettement plus fruités. Ils sont gourmands. L’avantage principal du 2ème vin est son prix doux. Vous pouvez déguster un bon vin à prix réduit, c’est à dire un vin qui a été préparé par les mêmes professionnels qui se sont chargé du 1er vin (avec les mêmes techniques et sur le même vignoble). Le fait que ce type de vin arrive à maturité plus vite que son aîné est également l’un de ses atouts.

Comment bien choisir votre vin ?

Entre les différents types de vins proposés sur le marché, leurs appellations et leurs millésimes, il n’est pas facile de s’y retrouver. Choisir le bon vin est pourtant indispensable, que vous soyez un connaisseur ou non. Les grands vins inspirent immédiatement confiance, mais vous pouvez aussi investir dans un second vin à condition de bien le choisir pour éviter les mauvaises surprises. Choisissez votre vin en fonction des plats que vous  cuisiner ou manger. En général, les vins blancs s’allient avec les viandes blanches et les poissons. Les vins rouges quant à eux conviennent aux viandes rouges. L’accord mets-vin le plus connu est de choisir un vin léger pour un plat très élaboré. Le millésime est aussi un élément à ne pas écarter lorsque vous choisissez un vin. Il désigne l’année de culture, de récolte et de vinification du vin. Les vins âgés de 3 ans au minimum sont conseillés. Les variations climatiques et le terroir impactent également sur les saveurs d’un vin. Ce dernier peut être meilleur durant un été ensoleillé et moins exquis en un automne humide. Choisir un vin en fonction du prix peut être une erreur. Une bouteille de vin onéreuse ne signifie pas qu’elle est meilleure qu’une autre moins chère. Prêtez plutôt attention aux étiquettes. Les vins dont les étiquettes indiquent que la mise en bouteille a été effectuée au Château sont recommandés. Les seconds vins sont au choix chez certains producteurs. Vous pouvez opter pour le Bordeaux Blancs Secs, le Bordeaux Rouge, le Margaux, le Pessac-Léognan Blanc/Rouge ou encore le Sauternes & Barsac. Le choix est vaste, à vous de voir le second vin qui vous convient le mieux. Vous pouvez aussi vous fier aux conseils des professionnels en vins pour éviter de vous tromper.